Ça fait trois mois, peut-être un peu moins que j'ai cet air de musique dans la tête.

 Ça a débuté comme ça. Par un coup de téléphone qui perturba mes pensées et m'empêcha d'être plus que ça attentif au son du poste de radio de ma voiture. Dans cet état songeur, je capte rapidement les dernières notes d'une chanson. Ça faisait un bout de temps que la musique ne me faisait plus beaucoup d'effet mais la fin de ce tube  avait  retenu mon attention. Je passe ma journée au boulot en pensant à ces quelques notes et le soir en rentrant chez moi, je tape sur Youtube le nom de l'auteur que l'animateur radio avait, pour une fois, mentionné.

 Youtube donc, Asaf Avidan, One day. Première écoute : le remix par Wankelmut. : coup de foudre immédiat. Ré écoute, puis encore et encore et encore... Une dizaine de fois sûrement. Le remix donne une pêche incroyable, ça bouge, ça donne envie de sauter partout. 

Je creuse alors un peu et recherche les paroles. Le texte ne va pas avec le rythme : L'histoire d'une rupture, d'un mec qui ne s'en remet pas, qui en veut à son ex et s'en veut d' y accorder encore de l'importance. Un premier couplet qui en dit long sur cette histoire impossible où l'on ressent que bien qu'il essaye de se détacher de celle qui le hante, ça semble voué à l'échec.  Et ce refrain : One day baby we will be old, oh baby we will be old, and think about all the stories that we could have told (un jour, baby, nous serons vieux, oh baby, nous serons vieux et nous repenserons à toutes ces histoires que nous aurions pu raconter). 

J'ai le clip, les paroles mais il a quelle tête Asaf Avidan? Je cherche un peu plus sur Youtube et je tombe sur un extrait de taratata. Plus du tout le même rythme que le remix, juste Asaf Avidan en live avec sa guitare et sa voix de fausset pourtant si juste et si belle.

 Paul Art